Rechercher
  • Alberto Tepox

Karla Rubio, première scientifique mexicaine à recevoir le prix "Von Behring-Röntgen".

Chaque année, la Fondation Von Behring-Röntgen sélectionne un scientifique de l'Université Justus-Liebig de Giessen (JLU) et de l'Université de Marburg en Allemagne pour ses contributions renommées à la recherche médicale. Le prix a été remis par le président de la Fondation, le ministre fédéral Friedrich Bohl, et le vice-président Prof. Dr. med. Hans-Dieter Klenk. Cette distinction a été décernée à un total de 20 scientifiques exceptionnels depuis 2009, et le Dr Rubio est le premier Mexicain, et l'un des rares étrangers, à être honoré de cette distinction.





Cette année, le "Von Behring Röntgen Young Investigator Award" lui a été remis lors d'une cérémonie le 31 octobre 2019 pour ses travaux exceptionnels sur la fibrose pulmonaire idiopathique, une maladie pulmonaire souvent mortelle. Dans sa thèse de doctorat expérimentale, le Dr Rubio a réussi à identifier un nouveau mécanisme dans le schéma de la maladie en utilisant des méthodes de biologie moléculaire de pointe. Sa découverte de certaines molécules cibles peut être considérée comme une nouvelle cible pour une thérapie efficace.


Ce jeune homme de 34 ans a d'abord étudié les sciences biomédicales à Puebla (Mexique) et effectue depuis 2012 des recherches dans le groupe de recherche indépendant "Épigénétique du cancer du poumon" à l'Institut Max Planck de recherche sur le cœur et les poumons à Bad Nauheim. Ses travaux ont déjà été publiés dans des revues de premier plan.


Elle a effectué ses études de premier cycle et de maîtrise à la Faculté de médecine et à l'Institut de physiologie de la Benemérita Universidad Autónoma de Puebla (BUAP), au Mexique, respectivement, avec une spécialisation en biologie cellulaire et en neurosciences. Pendant deux ans, elle a été professeur titulaire aux facultés de médecine de la BUAP et de l'UPAEP, où elle a donné des cours théoriques et expérimentaux.


Par la suite, en 2012, elle a reçu une bourse de coopération entre l'Office allemand d'échanges universitaires (DAAD) et le Conseil national des sciences et de la technologie (CONACYT) du Mexique pour effectuer ses études doctorales sous l'excellente supervision des Prof. Dr Guillermo Barreto et Prof. Dr Klaus Preissner, à l'Université de Mexico. Klaus Preissner, au prestigieux Institut Max Planck d'études cardiaques et pulmonaires (MPI-HLR) et à la JLU en Allemagne, où il a approfondi les mécanismes de régulation épigénétique dans l'une des maladies pulmonaires les plus agressives, la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI), en découvrant un nouveau complexe de protéines et d'acides ribonucléiques non codants (miRNA et lncRNA) qui travaillent ensemble à l'intérieur du noyau des cellules.


La diminution de l'activité de ce complexe, appelé "MiCEE", induit une prolifération incontrôlée des cellules épithéliales et mésenchymateuses dans le poumon, compromettant la fonction respiratoire comme on le constate chez les patients atteints de FPI. Fait important, ils sont l'un des rares groupes au monde à avoir démontré la présence de petits ARN non seulement dans le cytoplasme des cellules mais aussi dans leur noyau, et que leur fonction dans ce compartiment définit l'équilibre délicat entre la santé et la maladie.


Il est important de noter que leurs contributions jettent les bases des futures approches translationnelles des maladies pulmonaires humaines et sont d'une grande importance pour le domaine de la médecine pulmonaire. En outre, le Dr Karla Rubio dirige un projet qui vise à définir les régulateurs moléculaires des membranes cellulaires impliqués dans l'absence de réponse des patients cancéreux à la chimiothérapie.


Depuis le début de l'année 2018, elle participe à l'essai clinique EMOLung dans cinq centres différents en Allemagne, avec le financement du Centre allemand de recherche sur le poumon (DZL), un essai qui repose sur une méthode non invasive, spécifique et sensible pour le diagnostic précoce du cancer du poumon. Par conséquent, la recherche lauréate du prix "von Behring-Röntgen" 2019 va au-delà d'une contribution à la connaissance des mécanismes moléculaires, car les contributions scientifiques du Dr Karla Rubio ont été largement reconnues et récompensées lors de nombreuses conférences nationales et internationales, car elles représentent une approche innovante des thérapies alternatives pour le traitement de la fibrose et du cancer.


Les lauréats du prix von Behring-Röntgen ont été présentés lors d'une cérémonie de remise des prix dans le hall du Sénat de la JLU.


La Fondation von-Behring-Röntgen, dirigée par Friedrich Bohl depuis 2011, est l'une des plus importantes fondations médicales d'Allemagne. Wilhelm Conrad Röntgen, qui a découvert les rayons X, a été professeur de physique à la JLU de 1879 à 1888. Emil von Behring a développé des thérapies par sérum contre la diphtérie et a enseigné l'hygiène à la faculté de médecine de l'université de Marbourg en 1895. Tous deux ont reçu le prix Nobel de physique et de médecine, respectivement, en 1901.


Actuellement, le Dr Karla Rubio appartient au Système national des chercheurs (SNI niveau 1) du CONACYT et poursuit son travail fructueux en tant que chercheuse postdoctorale dans le groupe de recherche "Épigénétique du cerveau et des poumons" (BLUE) dirigé par les Prof. Dr Guillermo Barreto et Prof. Dr Guillermo Barreto au prestigieux Institut de Croissance, de Réparation et de Régénération des Tissus (CRRET), à l'Université Paris-Créteil (UPEC), en France, dirigé par le professeur Dr Dulce Papy-García. Il se concentre non seulement sur les maladies pulmonaires telles que la FPI et le cancer du poumon, mais aussi sur celles liées au vieillissement et à la neurodégénération, puisque les altérations de ces deux systèmes semblent présenter de nombreuses similitudes dans leurs altérations génétiques, épigénétiques et métaboliques.


Le Mexique compte un pourcentage élevé de personnes âgées disposant d'une couverture médicale limitée, ce qui se reflète dans leur qualité de vie. Le Dr Rubio s'intéresse et œuvre fortement à l'établissement d'une coopération entre le Mexique et l'Europe, par le biais de subventions bilatérales qui favorisent la recherche épigénétique dans les maladies liées au vieillissement afin de proposer de nouvelles cibles thérapeutiques moléculaires et un diagnostic précoce. Dans le même temps, elle a favorisé l'échange d'étudiants de son Alma Mater, la Faculté de médecine de BUAP, pour qu'ils effectuent leurs études de troisième cycle en Allemagne et développent des méthodes qui pourront être mises en œuvre dans de futurs essais cliniques au Mexique au sein des National Institutes of Health.


De la part de l'ASFRAM, nous adressons notre plus ample reconnaissance pour cette réalisation.

Félicitations !





Más información:

https://www.br-stiftung.de/foerderung/preise/

https://www.nature.com/articles/s41588-018-0139-3

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout